L’histoire du café : de l’Ethiopie jusqu’en France

SHARE SHARE SHARE SHARE SHARE

Si le café est très apprécié aujourd’hui en France pour son odeur et ses saveurs, il était à l’origine consommé pour ses vertus stimulantes. Ce sont d’ailleurs ses vertus qui ont incité la production de la boisson chaude.

Si nous remontons l’histoire du café, de nombreuses légendes circulent sur la découverte de la boisson et de ses propriétés. La plus populaire raconte qu’en 850 après J.C., un berger éthiopien aurait remarqué une agitation particulière de ses chèvres après avoir mangé les baies rouges du caféier. Il aurait rapporté les faits aux religieux de la région, les soufis, qui auraient fait une infusion à partir des fruits de l’arbre, infusion qui se serait avérée stimulante et qui leur permettait de rester éveillés pendant la prière.

La boisson s’est répandue puis exportée au Yémen et est devenue, petit à petit, la boisson « officielle » du monde islamique. La dénomination café vient d’ailleurs de l’arabe ancien « qahwah » qui signifie « l’excitant ».

Face au succès de la nouvelle boisson, les Yéménites commencent à cultiver leurs propres plants de cafés. Grâce à leur position stratégique, carrefour terrestre et maritime, le café s’exporte rapidement en Arabie, en Egypte, en Asie et au sud-est de l’Europe.

En 1615, des commerçants vénitiens rapportent les premiers sacs de café en Europe occidentale. Le café conquiert rapidement l’Italie et devient, dans la société aristocratique, un cadeau à offrir en symbole d’amitié oui d’amour. Les premiers cafés émergent dans les villes italiennes et la haute société prend vite possession de ces lieux. C’est en 1691 que l’invention de la célèbre cafetière napolitaine démocratise la boisson, en permettant sa préparation à domicile.

Boire un café en fin de repas devient alors un rituel en Italie et sa consommation d’étend à l’ensemble des classes sociales.

Le café débarque en France en 1640, via le port de Marseille et c’est seulement 30 ans plus tard que le premier café parisien ouvre ses portes. Au début du 18e siècle, les français apportent en Martinique les premiers plants de café et l’émergence des plantations se diffusent ensuite aux Antilles. Le commerce triangulaire est à l’origine de l’arrivée du café au Brésil et l’histoire de l’esclavage est indissociable du développement du café dans le pays.

Si aujourd’hui le Brésil reste le plus gros producteur d’Amérique du sud, c’est avant tout grâce à son climat idéal pour la production d’Arabica savoureux.

Et les français sont amateurs d’Arabica savoureux puisqu’ils en consomment en moyenne 5,4kg/an/habitant.

Et vous, aimez-vous le café ? Chateaud’eau vous fait découvrir la qualité du café italien grâce aux capsules ou au café en grains Lavazza.
Profitez de la mise à disposition gratuite de votre machine à café, ne payez que vos consommables !

 

CAFÉ
SHARE SHARE SHARE SHARE SHARE